AKOUNINE Boris

dimanche 6 novembre 2011
par  Marie

Grigori Chalvovitch Tchkhartichvili, alias Boris Akounine, est né en 1956 en Géorgie. Dès 1986, il entre à la prestigieuse revue Inostrannaïa Literatoura (« Littérature étrangère »), dont il devient rédacteur en chef adjoint en 1993. Il y publie de nombreux auteurs étrangers (Kundera, Perec, Sollers ou Houellebecq). En octobre 2000, il quitte la revue pour se consacrer à l’écriture. Auteur de nombreuses traductions de l’anglais et du japonais (Mishima, Inoué), il supervise, depuis 1996, la publication d’une anthologie en vingt volumes consacrée à la littérature japonaise. L’année de ses quarante ans, il publie un important essai intitulé L’Écrivain et le suicide, et c’est pour se reposer de ce travail long et « démoralisant », selon ses propres dires, qu’il décide d’écrire un roman policier visant à toucher un large public : Azazel. Publié sous le pseudonyme de Boris Akounine, ce titre s’impose comme le premier d’une série qui en comptera douze et qui relate le parcours du jeune Eraste Pétrovitch Fandorine au sein de la police secrète. Il a publié Altyn Tolobas, le premier roman d’un nouveau cycle, dont le héros n’est autre que le petit-fils d’Eraste Pétrovitch Fandorine, puis une trilogie dont l’héroïne est une jeune religieuse du nom de Pélagie.

Série Fandorine

Histoire : Dans la Russie du XIXe siècle, les débuts prometteurs d’Eraste Pétrovitch Fandorine, jeune et perspicace fonctionnaire de la police du tsar.

Titres : Parus aux éditions 10/18, collection Grands détectives et aux Presses De La Cite

  1. Azazel (Azazel-1998)
  2. Le gambit turc
  3. Léviathan (Levjafan-1998)
  4. La mort d’Achille
  5. Missions spéciales (Ossobye porucenija-1999) : deux nouvelles : Le Valet de Pique et
  6. Le conseiller d’état (Statskij Sovietnik-1999)
  7. Le couronnement
  8. La maitresse de la mort
  9. L’amant de la mort
  10. L’attrapeur de libellules (Almaznaja Kolesnica-2007)
  11. Le monde entier est un théâtre (Ves mir teatr-2009)
  • La prisonnière de la tour (3 nouvelles : Conversation de salon-Table-Talk 1882 ; De la vie des Copeaux- Iz zizni sciopok ; la prisonnière de la tour- Uznica basni)
  • Dédicaces I, II, III (nouvelles)

Commentaire:Très bien écrit, avec humour. On y découvre la Russie des Tsars, dans leurs dernières années. Le héros y est attachant, de même que pour les autres personnages qu’on y rencontre au fil des livres. De la croisière en première classe sur un paquebot à la guerre entre la Russie et l’Empire ottoman, en passant par Moscou, Fandorine nous étonne toujours.

Série Nicholas Fandorine

Histoire : Né en Angleterre, sir Alexander Fandorine, devenu une sommité de la médecine, a été anobli pour services rendus à la Couronne et à lui-même engendrer un fils, Nicholas. Plus anglais que bien des Britanniques de longue lignée, ce dernier a hérité de la fortune et du titre paternels à la mort accidentelle de son géniteur. Historien de formation, le jeune homme s’intéresse à certains secrets de sa famille, et en particulier à une moitié de parchemin que possédait sa grand-mère. Il décide donc d’aller chercher la seconde moitié du document dans le berceau des Fandorine, la Russie, sur les traces du fondateur de la lignée : un certain , mercenaire allemand du XVIIème siècle.

Titre : Aux Presses de La Cité

  1. Altyn Tolobas (Altyn-Tolobas-2000)
  2. Bon sang ne saurait mentir (Vneklassnoïé Tchténié-2002), en version de poche 2 tomes.
  3. Le faucon et l’hirondelle (Sokol i Lastoˇcka-2009)

Commentaire : 1er roman => deux histoires en parallèle, celles de l’aieul, Cornélius von Dorn et de Nicholas, lors de leurs arrivées en Russie. Y aura-t-il une suite ? La suite, Nicholas s’intalle à Moscou avec sa femme et ses deux enfants

Série Pélagie

Histoire : L’histoire se déroule vers la fin du XIXe siècle dans la paisible province de Zavoljsk dont Mitophane est l’évêque . Pour résoudre les problèmes en tout genre, on fait appel à lui. Mais Mitophane a une botte secrète en la personne de Pélagie Goupiline. Pélagie est religieuse orthodoxe chargée de l’éducation des jeunes filles (littérature et gymnastique). Elle est myope et d’une maladresse chronique, son hobbie le tricot (mais très mal fait), et ses principales qualités l’analyse et la déduction à résoudre les mystères.

Titres : Aux Presses de La Cité

  1. Pélagie et le bouledogue blanc (Pelaguiya y bieliy buldog-2000)
  2. Pélagie et le moine noir (Pelaguiya y tchorniy monakh-2001)
  3. Pélagie et le coq rouge

Commentaire : C’est toujours dur de lire les romans russes à cause des noms à rallonge. Mais une fois dépassé ce stade, on est vite pris par l’action. Dommage, car c’est une trilogie....


Commentaires  (fermé)

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 6 avril 2017

Publication

141 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
18709 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés