CHESTERTON, Gilbert Keith

dimanche 30 octobre 2011
par  Marie

G.K. Chesterton (1874-1936), écrivain et journaliste anglais, est l’auteur d’une centaine de livres qui touchent à plusieurs genres littéraires : poésie, roman, nouvelle, essai, critique, biographie.

Série le Père Brown

Titres : Les livres sont parus dans plusieurs maisons d’éditions, on n’a plus de chance de trouver les ouvrages dans les bibliothèques ou dans les boutiques de livres d’occasions.

  1. L’innocence du Père Brown (The Innocence of Father Brown-1911)
  2. La clairvoyance du Père Brown (The Wisdom of Father Brown-1914)
  3. Le secret du Père Brown (The Secret of Father Brown-1927)
  4. Le Scandale du Père Brown (The Scandal of Father Brown-1935) [1]

Personnage : Le Père Brown est un gentil petit prêtre catholique à l’air innocent voire légèrement niais ; mais qu’on ne se fie pas aux apparences : c’est un enquêteur redoutable à qui sa connaissance de l’âme humaine acquise dans les confessionnaux permet de débrouiller les affaires les plus tordues.


[1] Le scandale du père Brown, nouvelles

Le livre maudit : le Professeur John Olivier Openshaw étudie les phénomènes psychiques. Il démasque les imposteurs et les charlatans, lorsqu’un jour il reçoit la lettre d’un missionnaire. Le révérend Luke Pringle lui narre l’histoire de gens qui disparaissent en ouvrant le livre du Dr Hankey. Heureusement le Père Brown est là pour lui ouvrir les yeux !
L’homme vert : Qui a tué l’amiral Sir Michael Craven, retrouvé noyé dans un étang ? Deux suspects : Harold Harker, secrétaire privé de l’amiral, ou le lieutenant Roger Rook, tous deux amoureux d’Olive, fille et unique héritière de l’amiral. Le Père Brown aidera l’inspecteur Burns à démasquer le vrai coupable.
L’homme éclair : Dans le Sussex, au bar de l’hôtel « la guirlande de mai », le père Brown et l’inspecteur Greenwood sont témoins d’une divergence d’opinion entre plusieurs protagonistes. Le lendemain on retrouve le corps de John Raggley.
Le scandale du Père Brown :Au Mexique, M. Agar P. Rock, journaliste américain et puritain, tiens à dénoncer la fuite de Mme Hypatia Potter, belle et riche américaine avec un poète, Rudel Romanes. Il croit le père Brown complice de cet acte déshonorant.
La poursuite de M. Bleu : Un détective privé du nom de Muffleton a été témoin impuissant du meurtre du millionnaire J. Braham Bruce sur une jetée déserte. L’inspecteur Grinstead lui recommande de consulter un « compétent amateur », le père Brown.
Le crime du communiste : M. Gedeon P. Hake, millionnaire américain et le comte allemand Von Zimmern, visitent Mandeville College, car ils comptent donner une bourse pour une nouvelle chaire d’économie politique. Ils sont retrouvés plus tard, morts dans le jardin.
La piqûre d’épingle : En face de l’appartement du père Brown, un immeuble est en construction. MM Swindon et Sand en sont les entrepreneurs et les propriétaires. Un matin, on fait quérir le père Brown pour constater les menaces de mort sur Hubert Sand. Les ouvriers ne veulent pas être de diminution de salaire, ni de fermeture de chantier. Quelques jours plus tard, Henry, le neveu de Sir Hubert Sand, annonce au père Brown que celui-ci c’est soi-disant donné la mort.
L’insoluble problème : Flambeau, français et ami du père Brown, est un ex criminel et reconverti comme détective. Il est venu demander à son ami de l’accompagner à Casterbury où un reliquaire de grande valeur allait être probablement volé. Sur la route, ils s’arrêtent dans une auberge où un énigmatique meurtre a été commis.

Commentaire : Facile à lire, drôle quelques fois. La conclusion reste toujours aussi surprenante.


Commentaires  (fermé)

Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 6 avril 2017

Publication

141 Articles
Aucun album photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
18471 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés